Avancées technologiques

L’automobile est une "œuvre d’art technologique". Les voitures modernes sont de véritables merveilles de technologie abritant les dernières innovations en matière de mécanique, de matériaux, de technologie de l’information et de l’aérodynamisme. Mais le domaine ayant eu l’impact le plus marquant sur le développement automobile ces dernières années est probablement l’électronique. Depuis les années 1980, les voitures ont connus des évolutions considérables du fait des progrès en électronique. Des termes tel qu’ABS (système d’anti blocage des freins) et TCS (système de contrôle de traction), désignant des innovations récentes en électronique, nous sont désormais familiers et ont révolutionné notre mode de conduite. Les voitures modernes disposent de capteurs explorant leur environnement et traitant les informations recueillies afin de faciliter la conduite. Par exemple, les systèmes ABS et TCS mentionnés plus haut emploient des capteurs de vitesse fixés aux roues. Ces capteurs suivent en permanence la vitesse de rotation des quatre roues. Lors d’un freinage sur route glissante entraînant le blocage des roues, l’ABS interrompt immédiatement le freinage pour permettre aux roues de retrouver leur adhérence. Dans le cas du TCS, les capteurs détectent le patinage lié à une puissance trop élevée transmise aux roues. En cas d’appui trop prononcé sur l’accélérateur causant une perte de l’attraction, le TCS coupe automatiquement l’accélération pour rétablir ici encore l’adhérence perdue.

Les capteurs de vitesse des roues ne forment qu’un élément du réseau d’information couvrant l’ensemble du véhicule et est appelé CAN (Controller Aera Network). Outre les donnés relative à la vitesse des roues, le CAN recueille et traite des informations très diverses telles que l’angle de la direction, le régime moteur, la température des liquides de refroidissement et de l’huile et les facteurs de charges ("G") subit par la voiture.

En évaluant et en traitant ces informations de manière intégrée, les voitures modernes ont permis un pilotage plus sûr, mieux maîtrisé et plus souple.

Au-delà de ces aspects liés au pilotage et à la sécurité, la contribution des technologies innovantes sera primordiale à l’avenir pour faire face aux défis majeurs que constituent :

  • l’accroissement des besoins en "mobilité sécurisée" des sociétés modernes, l’actuel parc automobile de prés de 900 millions de véhicules étant appelé à doubler dans les trois prochaines décennies ;

  • la maîtrise de l’impact environnemental, les transports routiers représentant à eux seuls 23% des émissions de CO2 en Europe ;

  • la diversification des sources d’énergie dans les transports, lesquels dépendant à ce jour à 97% du pétrole, énergie fossile non renouvelable et donc aux réserves épuisables. 

Pour répondre à ces enjeux, les recherches et développements devront être orientées vers :

  • la poursuite des efforts en matière de diminution de pollution urbaine (monoxyde de carbone (CO), particules de suie, hydrocarbures imbrûlés, …) ;

  • la diminution des émissions de CO2, en réduisant la consommation unitaire des véhicules ;

  • l'amélioration de l'efficacité énergétique des systèmes de motorisation ;

  • l'introduction de solutions alternatives et notamment le développement progressif de l'électrification des véhicules en commençant par une étape d'hybridation accrue. 

Dans cette première partie, nous examinerons les technologies les plus importantes, excepté l’aérodynamisme objet de la deuxième partie, qui d'une part n'ont cessé de transformer l’automobile, et d'autre part contribueront indéniablement à répondre aux futurs enjeux évoqués ci-dessus.

 

Corvette en 3D

 

TPE 2010\2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site